FACTEURS DE RISQUE DE MORTALITÉ DES NOUVEAU-NÉS RÉFÉRÉS DE LA MATERNITÉ DE DONKA A L’INSTITUT DE NUTRITION ET SANTÉ DE L’ENFANT (INSE) SUR 10 ANNÉES D’ACTIVITÉS.

RESUME
Introduction : La santé du nouveau-né est un droit fondamental aux termes de la convention relative aux droits de l’enfant. En 2005, l’OMS a déclaré que sur 130 millions d’enfants qui naissent chaque année dans le monde, environ 4 millions meurent au cours de la période néonatale. Les soins que requièrent ces nouveau-néssontparconséquentàrisquededevenirunfardeaupour lessystèmesetservicesdesantéet les systèmes sociaux partout dans le monde. Objectif de cette étude était de déterminer le taux de mortalité chez les nouveau-nés référés par la maternité de Donka et d’identifier les facteurs de risques à l’Institut de Nutrition et de Santé de l’Enfant.

Patients et méthode : il s’agit d’une étude rétrospective de type descriptif et analytique d’une durée de 10 ans allant du 1er Avril 2004 au 31 mars 2014 portant sur 3642 nouveau-nés référés par le service de gynéco- obstétrique du CHU pour prise en charge.
Résultats : Sur 3642 nouveau-nés référés de la maternité de Donka à l’INSE, nous avons enregistré un taux de mortalité de (41,65%). Les facteurs de risques associés à la mortalité néonatale ont été : l’âge de la mère (p=0,005), la profession de la mère (p = 0,001), consultation prénatale (p = 0,003), le niveau d’instruction (p = 0,001), la voie d’accouchement (p = 0,000), le poids de naissance (p=0,000) l’âge gestationnel (p=0,001), le score d’Apgar (p = 0,000) et le type de grossesse (p = 0,049).

Conclusion : il ressort de cette étude que la mortalité néonatale représente un réel problème de santé publique et dépend d’une multitude de facteurs aussi bien socioculturels et sanitaires, qui mettent tous en danger la vie des nouveau-nés.
Mots clés : Facteurs de risque, mortalité, nouveau-nés référés, maternité de Donka, INSE.

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.

Résoudre : *
27 − 24 =


Share This