EVALUATION DE L’OFFRE EN SOINS OBSTETRICAUX ET NEONATALS D’URGENCE SELON LES INDICATEURS DE L’OMS AU DISTRICT SANITAIRE-OUEST DE DAKAR

RÉSUMÉ
Objectifs : L’objectif général de notre travail était d’évaluer les Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence (SONU) au niveau du District Sanitaire-Ouest de Dakar.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude d’évaluation des activités en Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence (SONU). Une enquête rétrospective a été utilisée pour cette évaluation dans le District Sanitaire-Ouest de Dakar durant 3 années : 2011, 2012 et 2013. Toutes les structures de santé appartenant
au District-Ouest et offrant des SONU étaient incluses. Pour les 4 structures disposant d’une maternité, nous avions effectué une visite sur place et reproduit les formulaires de l’Organisation Mondiale de la Santé 1 à 4, ainsi que toutes les feuilles de calcul. Les données recueillies concernaient la période de
l’étude mais la disponibilité des fonctions fondamentales répondait aux critères classiques (trois derniers mois). Les données sur la démographie et les activités des structures sanitaires avaient permis de calculer les 8 indicateurs SONU. Les données étaient saisies et analysées à l’aide du logiciel Microsoft Office
Excel version 2007.
Résultats : Les résultats montraient que le District couvrait une population de 225 100 habitants dont 51 773 femmes en âge de reproduction et comptait 8,88 structures SONU pour 500 000 habitants, avec donc 177,7% de disponibilité au plan géographique. Chaque année, 8 779 naissances y étaient attendues. Plus
de deux naissances attendues sur 3 (75,7%) avaient eu lieu dans les structures sanitaires SONU du District.
Sur les 19 935 accouchements, 31% avaient eu lieu à l’Hôpital Militaire de Ouakam et plus de la moitié (52%) au Centre de Santé Philippe Maguilen Senghor (CSPMS). Le nombre d’accouchements au CSPMS avait connu une augmentation de 95% entre 2011 et 2013. Trois cent vingt (320) complications étaient
enregistrées sur 3950 attendues, soit une fréquence de 8,1%. Le taux moyen de césarienne dans les 3 structures était de 12,6%; huit césariennes sur 10 étaient réalisées au CSPMS. Une létalité par complications obstétricales directes de 5,6% y était enregistrée. Le taux de mortalité maternelle était 100,3 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes. Le taux de mortinatalité était de 9,92 ‰.
Conclusion
L’analyse des résultats de notre étude a révélé que ces conditions fondamentales sont, en effet, loin d’être remplies et laissent percevoir des opportunités d’amélioration. Nous recommandons fortement un renforcement des ressources humaines, financières et matérielles, un suivi des indicateurs SONU et une
promotion de la santé.
Mots clés : Soins obstétricaux et néonatals d’urgence, mortalité maternelle, mortinatalié, indicateurs SONU

Correspondances : Magatte MBAYE, Maître de Conférence Agrégé en Gynécologie Obstétrique. Clinique Gynécologique et
Obstétricale, EPS Aristide Le Dantec, Avenue Pasteur, BP 3001, Dakar. UFR Santé, Université Gaston Berger de Saint-Louis,
Sénégal, Email : magatte4@yahoo.fr Tel : 00221776314784

EVALUATION DE L’OFFRE EN SOINS OBSTETRICAUX ET NEONATALS D’URGENCE SELON LES INDICATEURS DE L’OMS AU DISTRICT SANITAIRE-OUEST DE DAKAR

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.

Résoudre : *
5 + 16 =


Share This