ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, THÉRAPEUTIQUES ET PRONOSTIQUES DE L’HÉMATOME RÉTROPLACENTAIRE (HRP) À L’HÔPITAL DE LA MÈRE ET DE L’ENFANT DE N’DJAMENA.

RÉSUMÉ
Introduction : l’hématome rétroplacentaire constitue une urgence majeure en pathologie obstétricale dont la prise en charge est doublée d’une réanimation médicale. Il met en jeu le pronostic maternel et fœtal par la spoliation sanguine et l’interruption des échanges materno – fœtales. Nous avons mené cette étude
pour évaluer la prise en charge et le pronostic maternel et fœtal de l’hématome rétroplacentaire à l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant de N’Djamena.
Patientes et méthodes :Il s’agissait d’une étude prospective et descriptive portant sur les aspects épidémiologiques, thérapeutiques et évolutifs de l’hématome rétroplacentaire, réalisée sur 12 mois allant du 1 avril 2014 au 31 mars 2015 à la Maternité de l’Hôpital de la Mère de l’Enfant de N’Djamena.Etaitincluse dans cette étude toute parturienteadmise dans le service pour hématome rétroplacentaire
Résultats : Durant la période d’étude, nous avons enregistré 82 cas d’hématome rétroplacentaire sur un total de 3875 accouchements, soit une fréquence de 2,1%. L’âge moyen des patientes était 29, 6 ans. La tranche d’âge la plus touchée était celle de 25 – 29 ans (35,3%). Les patientes en majorité non instruites
(78%) et n’ayant pratiqué aucune consultation prénatale (63,4%). Les primipares étaient les plus représentaient (31 cas soit 40,1%). L’âge gestationnel moyen de la grossesse était de 37,2 ± 2,1 semaines.
Le poids fœtal moyen à la naissance était 2980,8g. La symptomatologie à l’admission était dominée par les métrorragies dans 63 cas, soit 76,8%. La gravite du tableau clinique était appréciée selon la classification de Sher avec 68,3% (56 cas) au grade 3. Une coagulopathie était observée chez 20,7% des patientes.
L’expulsion fœtale était obtenue par voie basse dans 51% des cas et par césarienne dans 49% des cas. Les complications maternelles étaient dominées par l’anémie. Nous avons enregistré un taux de létalité maternelle de 2,4%. Le pronostic fœtal était marqué par une mortalité périnatale de 85,7%.
Conclusion :L’hématome rétroplacentaire est urgence médico – obstétricale fréquente dans nos milieux.La morbidité et mortalité maternelles et fœtales souvent élevées de cette pathologie est fonction de la sévérité du grade clinique. La réduction est cette morbidité et mortalité maternelles et fœtales liées à
l’hématome rétroplacentaire passe un diagnostic rapide et une prise en charge adéquate dans une structure médico-chirurgicale
Mots clés : hématome rétroplacentaire, coagulopathie, pronostic maternel et fœtale, N’Djamena .

Auteur correspondant :
Dr FOUMSOU Lhagadang, Assistant – Chef de Clinique – Université de N’Djamena, Tchad. E – mail : foumlhaga@gmail.com
Tél : 00235 66 28 63 89/ 99 29 58 89

ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, THÉRAPEUTIQUES ET PRONOSTIQUES DE L’HÉMATOME RÉTROPLACENTAIRE (HRP) À L’HÔPITAL DE LA MÈRE ET DE L’ENFANT DE N’DJAMENA.

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.

Résoudre : *
15 × 25 =


Share This