NOTRE EXPERIENCE DE L’AUTOTRANSFUSION DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE EXTRA UTERINE ROMPUE.

RESUME :
Introduction: L’objectif de cette étude était de présenter notre expérience dans la pratique de l’autotransfusion au cours des grossesses extra utérines rompues.
Patientes et méthodes
Ils’agissait d’une étude transversale portant sur une série consécutive de patientes admises et opérées pour une grossesse extra utérine rompue et ayant bénéficié d’une autotransfusion sanguine dans deux hôpitaux du Libéria. L’étude a concerné la période allant de Janvier 2010 à Décembre 2012 pour l’hôpital de la Rédemption (n= 41 cas) et celleallantdeDécembre2014àDécembre2015pourl’hôpitalrégionaldeVoinjama(n=6).Cesdeuxhôpitauxsont des structures sanitaires de niveau secondaire. Les paramètres étudiés ont concerné : les caractéristiques sociodémographiques, les aspects cliniques, les méthodes de récupération du sang péri opératoire et les suites opératoires. La récupération du sang péri opératoire a été réalisée selon l’une ou l’autre des méthodes suivantes : la méthode de ponction trans abdominale, la méthode par la laparotomie et la méthode mixte.
Résultats : Nous avons colligé 47 cas repartis entre l’hôpital de la Rédemption (n= 41) et l’hôpital régional de Voinjama(n=6). L’âgemoyendespatientesétait de28ans
Les multi gestes (36 cas) et les multipares (29 cas) ont été les plus représentées. L’Agemoyendesgrossessesétaitde6semainesd’aménorhée.Ledélaimoyendeconsultation aétéde12heures. Le tableau clinique était dominé par les troubles des règles et les douleurs pelviennes. Le choc hémorragique était retrouvéchez76,60%despatientes.L’échographieaétéréalisée dans47%,ledosageurinairedebétaHCGdans 100%descas.Ledélaimoyende priseenchargeaétéde45mn.Laméthodemixtedeprélèvementdusangaétéla plusutilisée(57,44%).Le volumemoyendesangtransfuséétaitde2pochesde500ml.Letauxd’hémoglobine chez les patientes à la sortie de l’hopital était de 8,04 g/dl en moyenne avec des extrêmes de 7 et 12 g/dl. Dans l’ensemble l’évolutionaétéfavorable.Aucuneréactionadverseenrapportaveclatransfusionn’aétéobservée. Conclusion: L’autotransfusionsanguineestuneméthodesimple,efficace,moinscoûteuseetmieuxadaptéedans nos structures défavorisées.

Mots clés: GEUR, Chochémorragique, Autotransfusion.

NOTRE EXPERIENCE DE L’AUTOTRANSFUSION DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE EXTRA UTERINE ROMPUE.

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.

Résoudre : *
14 + 27 =


Share This